www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de la ligue d'athlétisme nouvelle-aquitaine
INTERVIEWS G24

Jeudi 01/06/2017

Marie-Anne BELLAN du club de l’Hasparen (64) nous présente son club ainsi que sa mise en place du Pass’Athlé :

Ligue : Pourquoi avoir inclus du Pass’Athlé dans votre club ?

Marie-Anne : tout d’abord, je suis une marathonienne et je n’avais pas de bases athlétiques pour entraîner. C’est lors de ma formation -12ans que j’ai découvert le Pas’ Athlé. J’ai trouvé que c’était un très bon outil pour les personnes qui n’ont pas de formation au départ et le concept me paraissait très intéressant. Cela donne des bases d’entraînement et la Pass’Athlé m’a aussi, entre autre, permis de monter un club d’athlétisme.

L : Quel(s) Pass’Athlé avez-vous mis en place dans votre club ?

M-A : Nous avons toutes les catégories d’âges représentées. Que ce soit des 4-6 ans, 7-11 ans ou 12-15 ans que nous essayons depuis peu de développer. Nous allons même plus loin que cela puisque comme je travaille en crèche nous accueillons des enfants de 3 ans. Nous avons donc inclus une section Baby Athlé. C’est intéressant pour ce public d’enfants car cela leur permet de commencer à travailler leur motricité. Nous nous apercevons que ces derniers acquiert une meilleure motricité que les autres. Les parents nous demandent même de continuer cette section car ils en voient aussi les bénéfices. Ainsi, le fait d’aller du Baby Athlé au Pass’Athlètes nous permet d’avoir un suivi de nos enfants licenciés.

L : Est-ce compliqué de mettre en place le Pass’Athlé ?

M-A : Il faut du monde pour encadrer et couvrir les 6 ateliers par années d’âge. Il faut aussi des juges formés pour valider le Pass’Athlé. Cela demande donc une petite formation.

L : Quel(s) intérêt(s) y voyez-vous ?

M-A : Comme je vous l’ai dit, pour moi ce sont les bases de l’athlétisme. On a aussi un suivi de nos athlètes et on peut mieux suivre leur évolution au fur et à mesure des années. On voit leurs acquisitions et donc leurs progrès. Je trouve aussi qu’il y a une reconnaissance vis-à-vis des enfants. Ils sont contents d’obtenir leur Pass et de progresser. En effet, ils augmentent leur niveau. Aussi, nous observons via des rencontres pass’Athlé entre clubs que l’on organise, qu’ils ont plus d’acquis que les athlètes des clubs qui ne pratiquent pas le Pass’Athlé. Lors de ces rencontres, nous demandons que les enfants aient essayé au moins une fois les ateliers. Nous remarquons donc que nos enfants le pratiquant régulièrement ont de meilleures bases que les autres. C’est en ça aussi que le Pass’Athlé est intéressant.  Je pense aussi que ça nous permet de les fidéliser.

L : Justement, vous pensez le Pass’Athlé vous aide à augmenter le nombre de vos licenciés ?

M-A : Oui mais je crois d’abord que nous fidélisons ceux que nous avons. En effet, ils savent qu’il y a une continuité. C’est comme au tennis avec les couleurs de balles. Les enfants savent qu’ils pourront acquérir un Pass dans les années à venir. Nous en avons qui arrêtent pour tester d’autres sports mais ils reviennent nous voir ensuite. 




Les Espaces